vendredi 15 mai 2015

Séance du jeudi 7 mai 2015 : on analyse la technique d'un pro

Au programme de ce soir le visionnage d'extraits d'émission de Art Wolfe dont le travail photographique est à multiples facettes.

Sur un mode journalistique et artistique il nous amène à visiter le monde.
Vous pouvez retrouver ses vidéos sur youtube.

Qu'avons nous appris de ses techniques de prises de vue ?

Il travaille principalement au trépied.
Il privilégie le soir et tôt le matin pour ses prises de vues.
Dans ses tribulations il se fait toujours accompagner d'un guide local qui connait le terrain, les populations, les mentalités et les cultures.
Il s'organise pour obtenir le meilleur point de vue pour ses photos, toujours dans le respect des personnes qu'il rencontre.
Il sait s'adapter aux situations en changeant de moyen d'approche.

Analyse.

Yves nous a ensuite présenté des photos issues d'un livre qui propose une image une analyse.
Avant de nous montrer le résultat de l'analyse nous avons effectué nous même ce petit travail pour comparer le résultat.

Séance du jeudi 30 avril 2015 : le paramétrage personnalisé du boitier.

Ce soir on s'intéresse au paramétrage du boitier.

 Mais avant tout le descriptif d'une carte mémoire.


Savez-vous acheter la carte dont vous avez besoin ?
  • La classe 2, 4, 6 ou 10 indique la vitesse minimale de réactivité d'inscription des informations.
  • La capacité de stockage. Pour une carte de type SDHC on a entre 2 et 32 Giga d'espace mémoire. Au delà de 32 GO on passe en type SDXC et on peut avoir jusqu'à 512 GO.
  • Les cartes sont pré-formatées et sont ainsi directement utilisables sur un périphérique. Le type SD SDHC ou SDXC correspond à un format FAT16 ou 12, FAT32 ou enfin exFAT.
  • Fiabilité des marques SANDISK et LEXAR
  • Utilisation d'une boite à carte pour un transport sécurisé et étanche.
  • Utilisation de la protection en écriture (glissière sur le côté de la carte) pour ne pas formater par erreur la carte contenant nos dernières photos de vacances sur une île paradisiaque ou les photos des premiers pas du petit dernier.
  • Utilisation de logiciels gratuits permettant la récupération des photos si l'on vient d'effectuer un formatage intempestif. RECUVA ou PHOTOREC. Ces logiciels permettent aussi de récupérer les fichiers sur vos PC. Certains fournisseurs de cartes proposent un code d'activation d'une licence chez RESCUEPRO permettant d'effectuer la récupération des données. (accès valable un an).

La personnalisation  de l'appareil.


  • Se familiariser avec les menus.
  • Personnaliser les boutons. Il est possible de modifier la fonction de certains boutons en leur affectant une autre fonction que l'on utilise fréquemment. Accès rapide à la mémorisation d'exposition, aperçu de la mise au point, contrôle de la profondeur de champ. On peut avoir besoin de contrôler rapidement des fonctions de l'appareil photo sans passer par les menus ni modifier sa position alors que l'on tente de capturer l'image du saut périlleux arrière de la dendrobatidae. C'est peut-être notre seule chance de l'immortaliser.

Format DX ou FX (chez Nikon)

Pour faire simple et pas trop long, en résumé ça donne ça : 
La marque à mis au point 2 formats de capteurs.
L'un adapté à la gamme pro (FX) et l'autre à visée grand public ou expert (DX).

A la base on aura des capteurs rouges, verts et bleus sur les 2 formats.
La taille des capteurs diffère ainsi que la surface qui les reçoit.
En format FX les capteurs sont plus gros et répartis sur une surface plus grande.
En condition de faible éclairage ils capturent mieux la lumière.
En format DX on a le même nombre de capteurs mais de taille inférieure et répartis sur une surface plus petite.