mercredi 19 novembre 2014

Séance du 6 novembre 2014 - la photo panoramique

La photo panoramique.


Ce jeudi nous avons parlé des techniques de base de la photo panoramique.

Pour un travail à main levée avec juste le pied ( je suis bien d'accord avec vous on ne va pas tarder à manquer d'équilibre !)
Nous avons effectué nos réglages en manuel afin de conserver les mêmes paramètres sur nos différentes photos sans laisser la possibilité à l'appareil de modifier les réglages entre 2 prises de vue.
  • Réglages de l'ouverture et de la vitesse, prévoir une grande profondeur de champ.
  • Contrôle des paramètres de la balance des blancs
  • Autofocus en mode manuel
Au moment de la prise de vue il faut prévoir un large chevauchement entre les photos 1/3 au moins, afin que le logiciel d'assemblage puisse avoir assez de points de contrôles pour associer les photos.

La photo panoramique est une technique qui préfère les prises de vues un peu éloignées. C'est idéal pour les paysages.

Si vous souhaitez utiliser le panorama en vue rapprochée il vous faudra vous équiper d'une tête panoramique permettant un réglage fin. Vous pourrez ainsi obtenir plus facilement un point de référence que l'on appelle aussi point nodal.

Attention aux erreurs de parallaxe au moment de la prise de vue !
En photo c'est un problème que l'on peut souvent rencontrer. Cette erreur provient d'un changement de position entre l'observateur et l'objet observé. On peut avoir une différence de cadrage entre l'objet que l'on vise et l'image qui sera enregistrée si l'on se positionne à l'oblique de notre sujet par exemple.
Petit exemple simple d'erreur de parallaxe si l'on veut mesurer une quantité de liquide dans un verre mesureur et que l'on est pas en face de la ligne de lecture mais légèrement de biais.

Pour assembler nos images nous avons utilisé un logiciel libre et gratuit HUGIN.
Il est ensuite possible de retraiter l'image panoramique ainsi créé. C'est avec GIMP un logiciel lui aussi libre et gratuit que nous avons testé le recadrage et un petit travail sur le niveau de couleurs.
GUIMP effectue le même travail de retouche que Photoshop.

Nous avons aussi parlé des formats d'enregistrement de la photo finale.
Certains formats sont destructifs et à chaque nouvel enregistrement on va perdre en qualité.
  • Le jpg
Les formats non destructifs donnent des fichiers plus lourds qui vont permettre un retraitement sans dégradation.
  • Le tiff ou le png


Aucun commentaire:

Publier un commentaire